Paris. Janvier 2017. Deux collaborateurs essaient d’expliquer et de comprendre ce qui s’est passé entre eux quelques jours avant. Une situation source de tension et de stress qu’ils tâchent de mettre en mots. A la seule évocation de cet évènement, ils se retrouvent dans la même situation : chacun sent le stress monter en lui. Un stress qui devient une arme à double tranchant. J’assiste alors à la guerre des stress entre deux individus qui sont passé du côté obscur de la force sans même s’en apercevoir…

Repassons la scène originale au ralenti et décryptons ce qui s’est passé entre ces deux hommes.

REWIND

Monsieur Hulk et Monsieur Rabbit travaillent sur une nouvelle procédure à mettre en place sur une chaîne de production. Il y a quelque jours, ils devaient expliquer cette nouvelle procédure aux personnes qui travaillent sur la chaîne de production. Monsieur Rabbit trouve que  Monsieur Hulk ne détaille pas assez les nouvelles règles à appliquer et que ses explications ne sont pas claires. Il ne prend pas pour autant la parole et laisse Monsieur Hulk mener la réunion d’équipe. Monsieur Rabbit se dit en effet que Monsieur Hulk a plus d’ancienneté et ne veut pas le mettre mal à l’aise devant les techniciens.

A la sortie de la réunion, Monsieur Rabbit prend son courage à deux mains pour donner son point de vue à Monsieur Hulk. Il prend son courage à deux mains, si, si ! Parce que Monsieur Hulk « part vite dans les tours » quand une situation ne lui convient pas ou le contrarie. Monsieur Hulk serait, comme qu’y dirait, « un peu soupe au lait ».

ACTION !

Et ce qui devait arriver arriva….

Monsieur Rabbit est anxieux à l’idée d’avoir cette discussion avec Monsieur Hulk. Il appréhende sa réaction explosive et épidermique. Monsieur Rabbit est tout le contraire : il est posé, réservé et ne fait pas de vagues. On ne le verra jamais hurler dans les couloirs. Au contraire, il serait plutôt du genre à aller prendre l’air ou s’enfermer dans une salle de réunion pour digérer sa colère en silence et en solitude.

Monsieur Rabbit est un formidable professionnel et il en a conscience. Il s’appuie sur ses compétences et son savoir pour ouvrir la discussion avec Monsieur Hulk. Il lui dit que ses explications n’étaient pas assez détaillées et que certains techniciens vont avoir du mal à appliquer la nouvelle procédure.

Dans un prochain post, nous reparlerons de Monsieur Rabbit et sa manière quelque peu maladroite de donner son avis à Monsieur Hulk. Parce qu’on peut tout dire mais… pas n’importe comment ! Et cette manière de dire les choses a une conséquence fâcheuse et non intentionnelle : Monsieur Hulk se sent agressé et fortement remis en question.

Les mots de Monsieur Rabbit sont des facteurs de stress déclencheurs d’alerte rouge. L’organisme de Monsieur Hulk se met en mode « défense » face à cette agression extérieure.

Vous suivez Boîte Crânienne ? Alors vous connaissez FFF ? FFF comme les 3 modes de réaction à un facteur de stress dans cette phase d’alerte :
– FIGHT : vous êtes dans une dynamique de combat et vous réagissez de manière agressive face au facteur de stress ou à l’agresseur. En l’espèce, vous seriez  donc du genre à hurler contre votre interlocuteur pour décharger votre colère, voire à tenir des propos véhéments et faire preuve d’une certaine violence (verbale ou… physique ??!). Vous pouvez même ne pas vous reconnaître dans cet épisode de Hulk : normal, vous avez peur et vous luttez pour votre survie ! Vous êtes de la famille de Monsieur Hulk !
– FREEZE : vous êtes en mode « lapin-dans-les-phares », paralysé/e face à l’agresseur. En l’espèce, vous n’arrivez plus à réfléchir : cette impression de neurones gelés vous prive de votre capacité de poser des questions sur l’acte ou même de comprendre ce que l’on vous explique. Vous regardez votre interlocuteur sans pouvoir répondre : vous êtes muré(e) dans une camisole de silence. Vous êtes de la famille de Monsieur Rabbit.
– FLEE : vous vous dites que votre seule chance de vous en sortir, c’est la fuite ! En l’espèce, vous vous entendez dire à votre interlocuteur : « Heu… on va remettre ça à plus tard… oh désolé/e, j’ai complètement oublié, il faut que j’y aille.. un rendez-vous important que j’ai complètement oublié ! ». Si vous ne pouvez pas vous enfuir physiquement et devez participer à cette conservation que vous ne voulez pas avoir, vous allez vous échapper intérieurement et faire le vide dans votre tête. « M’en fous… je ne suis pas là ! ». Vous êtes absent(e)… Vu de l’extérieur, on pourrait vous confondre avec Monsieur Rabbit : vous n’êtes plus dans l’échange et avez coupé l’interaction. Le processus est cependant différent : vous faites partie de la famille des Anémones. 

 Monsieur Hulk entre donc en alerte rouge : les propos de Monsieur Rabbit le contrarient fortement et sont une source supplémentaire de stress à la situation actuelle stressante de fort changement dans l’entreprise. « Il ne manquait plus que ça » pourrait-il penser : « déjà que cette réunion de présentation de la nouvelle procédure aux techniciens m’angoissait… et que j’appréhendais leur réaction à ce changement… voilà que Monsieur Rabbit en rajoute une couche en me disant que je m’y suis mal pris ».

Note pour plus tard… à propos des mal-entendus pour des mal-dits… il est évident que l’intention de Monsieur Rabbit n’est pas celle d’incriminer Monsieur Hulk ou de lui reprocher quoi que ce soit. Son intention est de signifier son inquiétude quant à la compréhension des techniciens. WTF !!!!! Comme la nature humaine est compliquée !!! Et la communication, une science et un art. Ok…. Monsieur Rabbit pourrait s’y prendre autrement. Patience, Happy Brainy… Nous verrons bientôt comment faire pour qu’une telle INTENTION soit le plus JUSTEMENT reflétée dans ma COMMUNICATION….

A votre avis ? Que s’est-il passé ??

Dans la famille Hulk, quand on se sent attaqué, on riposte ! On attaque ! On hausse le ton et on affiche haut et fort les couleurs de la colère !!!!

ARRÊT SUR IMAGE

Une telle réaction de la part de Monsieur Hulk glace le sang de Monsieur Rabbit. Et le sidère sur place. Chez les Rabbit, les manifestations de colère à l’italienne (j’ai le droit d’écrire ça.. mon nom de famille est italien) sont un des facteurs relationnels de stress. Pour ne pas dire THE facteur relationnel Number One de stress. Monsieur Rabbit ne dit plus rien. Il regarde Monsieur Hulk sans un mot. Il perd tous ses moyens.

ARRÊT SUR IMAGE

Dans la famille Hulk, on ne supporte pas les Rabbit ou les Anémones. On ne sait pas quoi faire de ce silence et de ses yeux plantés dans les siens !!! Dans la famille Hulk, on exprime ses sentiments ! Et surtout ceux qui sont « énervement », « agacement », « contrariété », « irritabilité »…

ZOOM SUR LES DISCOURS INTÉRIEURS

Monsieur Hulk : « Il me stresse avec ses yeux écarquillés et sa bouche entrouverte… Il va dire quelque chose, oui ! »
Monsieur Rabbit : « Il me stresse à hurler comme ça… Il ne peut se calmer à la fin !! »

ZOOM SUR LES CERVEAUX

Monsieur Hulk : Facteur de stress identifié ! ALERTE ROUGE !!!! Mise en place de la procédure de phase d’alerte « RÉPONSE AU STRESS »
Monsieur Rabbit : Facteur de stress identifié ! ALERTE ROUGE !!!! Mise en place de la procédure de phase d’alerte « RÉPONSE AU STRESS »

 

C’EST LA GUERRE

DES STRESS !!!!!

 

 

 

 

EXPLICATION

Le contexte de changement professionnel est un facteur de stress environnemental. Entre ces deux hommes, chacun est un facteur relationnel de stress pour l’autre : la conversation s’annonce délicate et le contexte de changement . Chacun réagit selon son PROPRE mode de réaction. Mode de réaction qui est un facteur de stress supplémentaire pour celui en face.

C’est une sorte de cercle vicieux du stress qui s’auto-alimente sans qu’aucun d’eux n’ait conscience de ce qui est en train de se passer. C’est le fameux stress à double tranchant : une première lame pour soi-même et une deuxième lame pour son interlocuteur.

DEBRIEFING

Lors de la restitution de cet épisode, les mêmes causes produisant les mêmes effets… Le récit de cet épisode et l’incompréhension de ce qui a pu se jouer entre eux ravivent les réactions au stress. Et se rejoue le processus de cercle vicieux et de guerre des stress.

C’est en comprenant les différents modes de réaction au stress que Monsieur Hulk et Monsieur Rabbit prennent conscience de ce qui s’est passé entre eux. Et ce qui se passe souvent entre eux. Ils prennent conscience de leur propre mode de réaction et de l’existence de modes de réaction radicalement différents. Des modes de réaction naturels et spontanés. Et ils apprennent surtout que ce mode de réaction spécifique peut être un facteur de stress supplémentaire pour l’autre. Le fameux stress Gillette à 2 lames !

Et vous savez quoi ? Cette prise de conscience va tout changer entre eux !

Je revois ces deux hommes quelques mois après notre échange. Ils ne sont pas devenus les meilleurs amis du monde. Ils sont toujours deux très bons professionnels avec des points de vue parfois différents sur leur métier et la manière de l’exercer. Ils sont surtout attentifs au processus de la guerre des stress. Ils me racontent qu’ils s’amusent de cette expression quand l’un des deux repère qu’ils sont en train de basculer dans ce processus de sur-enchère émotionnelle. Ils ont une espèce de code entre eux : « C’est la guerre ». Ces quelques mots prononcés par l’un ou l’autre mettent fin à la spirale de stress. Ils conviennent généralement de prendre alors du recul pour reprendre leur discussion plus tard.

Et vous ? Connaissez-vous votre famille de stress ? Êtes-vous plutôt Hulk, Rabbit ou Anémone ? Partagez vos expériences dans les commentaires, chers Happy Brainies !

Ka aux grandes oreilles

 

 

 

 

Leave a Reply