Multi-taches

C’est un fait.
Les hommes ne peuvent pas faire 2 choses à la fois : ils ne sont pas multi-tâches !!!

Pour être exact :  les Hommes ne sont pas multi-tâches.

 

Car, Mesdemoiselles et Mesdames, nous non plus, nous ne pouvons pas faire 2 choses à la fois.

Vous pourriez me répondre : « Comment ça ??? N’importe quoi !! Héhé… Moi, je suis capable de conduire et de raconter ma journée à une amie. Et moi, je suis capable de réviser un cours en écoutant de la musique. »

La vraie question est : pouvons-nous focaliser notre attention sur la conduite du scooter ET sur la discussion avec une copine, sur le cours de maths ET sur notre chanson préférée ?

Réponse : notre cerveau ne sait pas et ne peut pas traiter deux tâches simultanément.

Notre cerveau fait des choix : il décide de concentrer son attention sur une tâche ou sur une autre. Notre attention n’est pas multiple : elle est dédiée à une seule chose.

Exception :  lorsqu’une des 2 activités est « automatique ».

C’est-à-dire une activité que nous avons l’habitude de réaliser, une activité dont le processus est une habitude cognitive. – Je peux donc conduire et discuter avec une amie. Lorsque nous conduisons depuis longtemps : nous ne réfléchissons plus au passage de vitesse et changeons de régime « sans y penser » ET nous pouvons tenir une conversation avec une amie.
– Je peux réviser un cours ET écouter de la musique. Lorsque cette musique est une musique que je connais bien, de préférence instrumentale et qu’elle ne provoque pas de manifestation émotionnelle particulière. Ne pas choisir la musique que vous avez choisie pour la fête de vos 18 ans ou pour votre mariage.

Nous avons ainsi la capacité de réaliser 2 activités à la fois : une activité qui nous demande une attention particulière (raconter, réviser) et une activité « en fond », « en second plan » (écouter de la musique, conduire).

Ce n’est qu’une impression : notre attention n’est pas divisible.

Même lorsqu’une tâche ne nous demande pas d’efforts de concentration particulier (comme écouter une musique ou conduire). Notre cerveau « saute » alors d’une tâche à une autre : en alternance.

Notre cerveau traite 2 tâches en alternance, nous donnant l’impression de les réaliser en parallèle.

Nous portons donc notre attention de manière alternée vers le cours de maths ET vers la musique, vers la route ET vers notre amie. Ce dispositif attentionnel se fait au détriment de l’objet principal de notre attention : le cours de maths par exemple. Certes, la déperdition attentionnelle est moindre lorsque la deuxième tâche est « automatique » MAIS elle est réelle. Mon taux de concentration est inférieur quand je révise avec de la musique.

Dédier mon attention totalement et entièrement à mes révisions me fait gagner du temps et me rend plus efficace. Ce n’est pas moi qui le dis… c’est mon cerveau !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.